Partagez | 
 

 Besoin de toi ou comment te sauver la mise ... [PV Juliette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Dr. Blondie



WHAT ABOUT ME...
✂ Messages : 402
✂ Crédit : Shiya
✂ Célébrité avatar : Katherine Heigl
✂ Travail ici depuis : 21/01/2012
✂ Argents : 4945
✂ Age : 36
✂ Situation : Célibataire
✂ Emploi/loisirs : Chef de service Chirurgie générale, spécialiste en trauma

DOSSIER MEDICAL

Dossier médical
♣ AGE: 30 ans
♣ SERVICE: Chirurgie
♣ RELATIONS:

MessageSujet: Besoin de toi ou comment te sauver la mise ... [PV Juliette]   Jeu 29 Mar - 17:09


- Juliette & Jennifer -

Besoin de toi ou comment te sauver la mise ...
Code par Chocolat

7h39.
J'ouvris les yeux et je me rendis compte que j'étais en retard pour aller travailler. Le réveil avait pourtant bien sonné mais je m'étais rendormis. J'étais rentrée tard hier soir, enfin je dirais plutôt en plein milieu de la nuit parce que j'avais passé la soirée dans un bar avec une amie et en ajoutant l'alcool avec la charge de boulot, j'étais très fatiguée, d'ou le difficile réveil. Je sauta immédiatement du lit, direction la salle de bain. En me regardant dans la glace, j'avais comme le sentiment, que ma journée allait être dure, éprouvante. Pourquoi je ne le savais pas mais c'était comme ça et je n'y pouvais absolument rien. Je pris une douche rapide en pensant que j'allais en prendre une -plus longue- au MGH.

8h10.
J'arriva enfin à l'hôpital. A peine à mon arrivée, mon bipeur sonna : urgences. Ce matin, je devais opérer une patiente pour une greffe des poumons car elle souffre d'une fibrose kystique, autrement dit d'une mucoviscidose, et l'urgence l'a concerné elle : insuffisance cardiaque. Je ne pris même pas la peine de me changer parce que j'étais son médecin et comme tout médecin, je devais être à son chevet. Je me précipita dans sa chambre et m'occupa d'elle, en même tant que les infirmières présentes dans la pièce. La patiente, âgée de 25 ans, était en train de faire de la tachycardie. On arriva à lui stabiliser le rythme cardiaque mais ce n'était pas stable. Avant de quitter la pièce, je la regarda avec peine et déception : Cela faisait plusieurs années qu'elle attendait un greffon et maintenant qu'on en avait trouver un, voila, qu'une complication arrive et la transplantation est impossible avec une insuffisance cardiaque.

8h30.
Maintenant que ma patiente n'était plus en tachycardie pour le moment, je décida d'aller me changer et là malheur. La clé de mon casier, dans les vestiaires se cassa doucement donc impossible de l'ouvrir afin de prendre ma blouse, mes affaires. J'étais en civile et je n'avais que le badge sur moi. C'était vraiment pas une bonne matinée pour moi, c'est bien ce que j'avais senti ce matin en me préparant dans la salle de bain. Je sortis du vestiaire et j'alla dans celui des infirmières. Je le connaissais bien puisque je suis meilleure amie et puis aussi ex avec l'un des infirmiers du MGH : Jonas. Dès mon arrivé à cet hôpital, j'ai flashé sur lui, on a couché ensemble puis on s'est séparé, puis de nouveau couché ensemble, séparé, couché, séparé et maintenant on est meilleur ami.

J'entra sans frapper dans le vestiaire des infirmières en espérant y trouver une infirmière ou même Jonas pour voir si on pouvait me dépanner d'une tenue parce que c'est le personnel médical qui a le plus de blouse vu qu'ils s'occupent des patients tout au long de la journée. Juliette, une jeune infirmière blonde, s'y trouvait actuellement, par chance et puis il y avait un interne, qui n'avait rien à faire ici. Il parlait assez fort et visiblement il faisait des avances à celle-ci. Elle semblait gênée, mal à l'aise. Elle était contre les casiers, lui se trouvait devant lui et au premier coup d'oeil, il devait sûrement l’empêcher de partir. Il fallait que j'agisse parce que tout pouvait se passer, du genre, un viol ... Je me décida d'agir. Je toussota avant de dire, sévèrement :


Les harcèlements sexuels sont interdit dans l'hôpital, sous peine de renvoie. Et les relations entre interne et infirmières ne sont pas appréciées du tout ...

Je disais vrai pour les harcèlements mais pour les relations, ce n'était pas stipulé dans le règlement intérieur mais bon, il valait mieux être discret et puis que cela n'affecte pas le travail de chacun. En entendant mes mots, l'interne s'éloigna de Juliette et sortit du vestiaire aussi vite que possible. C'était le but de mon intervention. Je m'approcha immédiatement de Juliette qui s'était assise, sur le banc se trouvant au milieu de la rangée de casiers.

Juliette ça va ? Demandais-je en la regardant. Il ne t'a pas agresser au moins ?

J'étais sûrement arrivée à temps, il n'avait peut être pas eu le temps de la toucher ou alors, ça s'était déjà produit mais à un autre moment ... Je n'étais juste venue pour demander une tenue et voilà que je lui avait sauvé la mise, très certainement. A moins que je me trompais totalement et qu'ils étaient ensemble et dans ces cas-là, j'avais fais une grosse boulette.

_________________
JENNIFER ADAMS
Surgery ❝ It's the thing you come home from, not the thing you come home to... ❞

Jonas & Jennifer ♥️ I want kiss you and let's make it a night to remember. But we don't because we are friendship. Friendship with feelings. I don’t ever want to live without you. You changed my life. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


WHAT ABOUT ME...

DOSSIER MEDICAL

MessageSujet: Re: Besoin de toi ou comment te sauver la mise ... [PV Juliette]   Lun 9 Avr - 23:18




    .


    7hOO
    Saleté de reveil ! Je venais de le jeter à l'autre bout de la pièce, enfin ce qui me semblait être l'autre bout, et il continuait de sonner ! C'est donc de mauvaise grâce que je me levais le remettre sur la table de nuit, l'éteindre, et ramper jusqu'a ma salle de bain.
    La douche eut l'effet inverse de mes espérances ! Je pensais qu'elle me réveillerai mais j'en sortie bien plus endormie qu'en y entrant ! C'était la dernière fois que je passais ma soirée, que dis-je, ma nuit devant la télé !
    Bénie fut la serviette qui se trouvait au milieu de mon chemin lorsque je quittais ma salle de bain pour la cuisine: elle me fit tomber, et ainsi, me réveiller ...
    Je me relevais en pestant et en me frottant la tête, la journée serait VRAIMENT Difficile !

    8hO5
    Je venais de faire mon entré dans le service, j'étais sortie des vestiaires des infirmières et était prête à démarré une dure journée de labeur ... Et elle commençait bien: certaines infirmière râlaient car un soit disant médecin n'était pas encore arrivé et avait du retard, les familles de certains patients me collaient espérant obtenir des informations sur l"état de leurs proches; je n'étais pas arrivée depuis 30 minutes que le rush commençait !
    Ce métier c'était du sport ! Après avoir contourné 15 lits, parcourus 3 ou 4 fois la superficie totale du service, je me rendis compte que j'avais oublié mon bipper dans le vestiaire. C'était une nouvelle infirmière qui me l'avait rappelé : elle essayait de me joindre depuis une dizaine de minutes avant de me croiser dans un couloir. D'un sourire je la remerciais et je me mis en route vers le vestiaire afin d'y trouver ce bipper qui me retardais !

    8h20
    Je refermais la porte de mon casier, mais en me retournant, je tomba nez à nez avec Cliff. Mais qui est Cliff me direz vous ?
    C'est une si longue histoire ! Cliff est un interne qui effectue ses heures de stage ici, au MGH, il n'est pas bien méchant mais c'est quelqu'un d'extrêmement maladroit qui se fait souvent rappeler à l'ordre par les médecins de l'hôpital. J'ai rencontré Cliff alors qu'il s'était enfermé dans l'un des vestiaires, vexé ou déçus d'une remarque faite par l'un des médecins: il avait administrer une trop haute dose d'insuline à une adolescente souffrant de diabète qui était arrivée en urgence après que sa pompe se soit arrêtée ...
    La jeune fille s'était sentie mal et avait perdue connaissance, heureusement un médecin passait par là et réussi à rattraper son erreur.
    Le pauvre Cliff s'était fait sérieusement réprimander et il s'était donc enfermé dans le vestiaire afin que personne ne voit combien il avait honte. Je l'avais alors fait sortir, lui expliquant que ce n'était pas grave, que l'erreur était humaine et que , même si son erreur était grave, la jeune femme allait bien !
    Depuis ce jour, Cliff ne me quitta plus ! Cela avait commencer par des demandes de conseils ... Puis il avait voulu qu'on aille boire un verre, il m'envoyait des poèmes, me laissait des cadeaux dans mon vestiaire, me suivait partout. J'avais toujours réussi à être en présence de quelqu'un lorsqu'il était là, mais cette fois j'étais bloquée.
    Cliff se pencha contre mon oreille

    -Bonjour Juliette, tu es radieuse aujourd'hui ! Que dirais-tu ... D'aller déjeuner ensemble ce midi ?

    Je cherchais une excuse dans mon esprit, trouver quelque chose, vite ! Je lui rétorquais que cela était impossible, j'avais déjà quelque chose de prévu à cette heure ! Mais l'interne ne baissa pas les bras, son attitude familière me gênait, il était persuadé que j'étais folle de lui ...

    -Alors on pourrait se retrouver, ce soir, rien que tous les deux ... Je te ferai passer la meilleure soirée de ta vie Juliette.

    Il me caressait la mâchoire, essayant de se donner un air de séducteur. C'est alors que l'ange arriva ! La porte s'ouvrit sur Jennifer Adams et en mon fort intérieur des alléluia et des cloches résonnaient ! Elle ne mit pas longtemps à analyser la situation: j'étais coincée entre Cliff et les casiers des infirmières, elle semblait juste avoir du mal à y croire sur le coup ! Puis, elle reprit son air de méchante docteur et, fronçant les sourcils dit:

    -Les harcèlements sexuels sont interdit dans l'hôpital, sous peine de renvoie. Et les relations entre interne et infirmières ne sont pas appréciées du tout ...

    Cliff du prendre peur, il s'écarta brusquement de moi et se précipita vers la porte, veillant à ne pas approcher Jennifer de trop près ... Elle le regardait partir avec un air satisfait et ce petit air sadique me remonta un peu le moral ! Elle se retourna alors vers moi, me demandant comment j'allais.

    -Je pense que ... Tu es arrivée au bon moment !

    Mes nerfs lâchèrent et je me laissais glisser le long des casiers pour me retrouver par terre, les jambes tremblantes ...


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Dr. Blondie



WHAT ABOUT ME...
✂ Messages : 402
✂ Crédit : Shiya
✂ Célébrité avatar : Katherine Heigl
✂ Travail ici depuis : 21/01/2012
✂ Argents : 4945
✂ Age : 36
✂ Situation : Célibataire
✂ Emploi/loisirs : Chef de service Chirurgie générale, spécialiste en trauma

DOSSIER MEDICAL

Dossier médical
♣ AGE: 30 ans
♣ SERVICE: Chirurgie
♣ RELATIONS:

MessageSujet: Re: Besoin de toi ou comment te sauver la mise ... [PV Juliette]   Dim 15 Avr - 16:40


- Juliette & Jennifer -

Besoin de toi ou comment te sauver la mise ...
Code par Chocolat

Je pense que ... Tu es arrivée au bon moment ! me dit Juliette en glissant le long des casiers et se retrouva à terre, les jambes tremblantes ... Elle disait vrai, j'étais vraiment arrivé au bon moment. Qui diable sait ce qu'il aurait pu se passer si je n'étais pas arrivé. Je m'approcha d'elle immédiatement et me mit à son hauteur.

Hé ! Tu es sûre que ça va ? Demandai-je immédiatement, inquiète pour elle.

Je n'avais vu juste qu'il se tenait près d'elle, et qu'il lui bloquait la place. Je n'avais pas entendu ce qu'il lui avait dit mais ça devait être forcement des avances, soit directe soit indirect. J'avais remarqué qu'il l'a suivi souvent à l'hôpital mais je ne m'étais pas plus inquiété que ça. Je pensais qu'ils étaient amis pour être franche. Je connaissais pas beaucoup Cliff, mais j'avais entendu parlé de l'erreur qu'il avait commis avec une patiente diabétique. C'était la seule chose que je savais de lui exactement. Peut être que Juliette, le connaissait un peu plus, mais de là à subir un harcèlement, c'était trop !

En tout cas, j'étais soulagée, même si la situation était grave, de ne pas avoir commis une boulette en les séparant avec ma phrase sur les relations. Cliff avait pris peur en m'entendant et il était parti aussitôt sans rien dire. Il avait même gardé ses distances avec moi. Je l'avais regardé passé avec un air de satisfaction totale mais aussi un air sadique. En temps normal j'ai rarement cet air là, mais là il était le bienvenue.

Le temps que Juliette me réponde à ma question qui était plein d'inquiétude, je me demandai comment il fallait dénoncer harcèlement, si harcèlement il y avait eu. Fallait-il que je prévienne moi même le chef, ou Juliette devait le faire? Je n'avais jamais eu affaire à cela depuis mon entrée dans le monde du travail alors j'étais curieuse. Fallait-il des preuves aussi ? Les questions se bousculaient dans ma tête.
Je regarda Juliette, inquiète pour elle.


Raconte moi ce qu'il s'est passé... Si tu en as la force bien entendu dis-je en posant ma main sur elle.


_________________
JENNIFER ADAMS
Surgery ❝ It's the thing you come home from, not the thing you come home to... ❞

Jonas & Jennifer ♥️ I want kiss you and let's make it a night to remember. But we don't because we are friendship. Friendship with feelings. I don’t ever want to live without you. You changed my life. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


WHAT ABOUT ME...

DOSSIER MEDICAL

MessageSujet: Re: Besoin de toi ou comment te sauver la mise ... [PV Juliette]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin de toi ou comment te sauver la mise ... [PV Juliette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Viiite, une cachette ! [PV]
» Notes à Préval: comment corriger un déficit budgétaire???
» Besoin de conseils pour l'armée de mon père .
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Massachussets General Hospital :: 1er étage :: Vestiaire des infirmières-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit